Faire du porte à porte

Faire du porte à porte en vente directe à domicile pour vendre vos produits est-il une bonne solution.

Il y a lieu de considérer plusieurs aspects de cette méthode de travail de prospection :

1) La formation
2) Le type de produit ou service
3) Les résultats

1) LA FORMATION :
Comme dans toutes méthodes de prospection il faut être formé et je peux vous assurer que si vous n’êtes pas formé et n’appliquez une méthode vous allez au « casse-pipe ».
Si faire du porte à porte est la plus simple des démarches pour contacter rapidement un prospect au fin de lui vendre un produit, il va s’en dire que c’est aussi la plus dure qui soit en terme de démarche mais aussi la plus aléatoire, car cette façon de prospecter est tout simplement irrationnelle.

Vous partez sur un secteur le matin et ratissez l’ensemble des rues au peigne fin sans savoir qui se trouve derrière la porte avec un seul objectif vendre votre produit ou service tout de suite au premier qui ouvrira la porte.

Autant vous dire qu’il va vous falloir une bonne dose de courage et de pugnacité pour aboutir à vos fins. Entre les prospects bien sympathiques qui vont vous ouvrir leur porte sans trop de difficulté (il y en a, heureusement….) et surtout les autres ceux qui vous ferme la porte au nez et sans vous respecter, le porte à porte est la plus ancienne méthode de démarchage mais aussi la plus ingrate.

Je connais très bien cette façon de travailler pour l’avoir pratiqué très longtemps pendant plus d’une quinzaine d’années avec parfois d’excellents résultats mais aussi de très très médiocres, d’ailleurs de nombreux commerciaux s’y sont cassés les dents.

Je ne vous la conseil pas si vous n’êtes pas suffisamment formé, vous n’avez pas assez de volonté et de courage pour taper au moins 150 porte dans la journée avant d’obtenir un vrai résultat probant avec une vente ou la récupération d’adresses pour envisager d’en faire une.

En fait le principe est très simple, c’est un système primaire basé sur la quantité, plus vous taper de portes, plus vous emmagasiner de chance de concrétiser une vente ou d’obtenir des rendez-vous avec un seuil d’échec de plus de 90%.

2) Le produit ou service :

Beaucoup de produits ou services peuvent être vendus en porte à porte :
– Les abonnements à des magazines
– Abonnements à des distributeurs d’énergie
– Encyclopédie
– Assurances
– Produits surgelés
– Téléphonie
– Système de traitement de l’eau
– ….

Cependant il va s’en dire que plus le produit est simple plus il sera facile de le proposer en porte à porte car demandant peu d’explications et d’argumentation.

3) Les résultats :
Compte tenu du fait que cette forme de démarche ne peut être rationalisée de sorte à pouvoir réellement quantifier les résultats face aux efforts fournis elle est à bannir complètement si vous souhaitez l’utiliser comme outil principale pour développer votre activité.
Par contre elle s’insère très bien en complément d’une démarche globale qui comprendrait un ensemble d’outils de prospection dont ferait parti « le porte à porte ».

Si cet article sur « le porte à porte » vous a plu, vous pouvez le partager sur votre réseau social préféré.