Comment démarrer en marketing de réseau, les produits, la société

marketing de reseau et mlmBienvenue sur le site d’Animations Développement Réseaux …

Nous allons voir dans cet article comment démarrer en marketing de réseau :

– Choisir la société partenaire

– Les produits

– Le plan de rémunération

– ………

I- CHOISIR LA SOCIÉTÉ DE VENTE DIRECTE ET MARKETING DE RÉSEAU :

Bien choisir la société avec laquelle on va travailler est très important et même primordiale, puisque ce sera votre fournisseur. Afin d’éviter certains désagréments choisissez une entreprise ayant fait ses preuves depuis longtemps.

Certains critères de sélections sont à respecter :

– L’ancienneté de l’entreprise, depuis combien de temps existe t-elle, une entreprise trop jeune peut s’avérer  dangereuse pour votre business sil elle n’a pas les moyens de ses ambitions.

– Quel est le nombre de distributeurs, de Managers et Leaders car c’est un bon baromètre sur le succès de l’entreprise

– L’entreprise est-elle internationale, offre t-elle des perspective de développement dans d’autres pays que le vôtre et dans combien de pays

– A t-elle une filiale ou bureau en France ?

II – LE CATALOGUE DES PRODUITS :

Le catalogue produits est-il suffisamment important pour permettre des ventes régulières et asseoir votre portefeuille clients. Des compagnies n’ont parfois qu’une seule gamme et quelques déclinaisons voir qu’un seul produit, une gamme trop restreinte ne vous permettra pas de fidéliser votre clientèle et vous obligera à trouver régulièrement de nouveaux clients, ce qui peut être un handicap pour la suite de votre développement par forcément insurmontable mais vous aurez plus de mal.

Alors qu’à l’inverse une gamme suffisamment étendue couvrant les besoins de vos clients et de vos distributeurs vous permettra de les fidéliser.

Si votre catalogue de références est important vous aurez toujours quelque chose à proposer, vous ferez alors régulièrement des ventes et vous pourrez pérenniser votre affaire.

D’autre part, cela limitera votre envie et celle de vos distributeurs d’aller voir ailleurs dans d’autres sociétés afin de couvrir les besoins et demandes en produits nouveaux, cela vous permettra comme je vous je l’ai déjà dit de stabiliser à la fois votre réseau de clients et de distributeurs.

III – LE PLAN DE RÉMUNÉRATION ET DE CARRIÈRE :

Le plan de rémunération et de carrière, communément appelé Plan de Marketing doit être le plus simple possible afin de pouvoir être compris par tout le monde.

Il doit être aussi facilement duplicable pour que chacun puisse en parler clairement et avec passion. Il doit permettre en outre de se faire une idée très précise de votre carrière à long terme et surtout être rémunérateur. en vous laissant une marge confortable.

D’autre part il ne doit pas vous obliger à faire des stocks de produits, ne pas prévoir un auto-Ship obligatoire pour toucher des commissions que vous n’auriez pas autrement, il doit vous permettre de conserver une indépendance totale face à votre fournisseur qui est la société de vente directe et MLM.

Privilégiez aussi une entreprise qui demande un faible investissement, 150€ à 200€ Maxi pour un set de démarrage, pas plus car si pour vous l’argent n’est peut être pas un problème, pensez que pour vos nouveaux partenaires cela peut l’être et aura pour conséquence une difficulté de plus à parrainer et construire votre réseau.

N’oubliez pas qu’il peut être mal venue pour certaines personnes de mettre de l’argent pour travailler car vous ne proposez pas un travail de salarié mais une opportunité d’affaires indépendante.

Si vous recrutez comme pour embaucher des salariés, ceux-ci accepteront très rarement de mettre de l’argent pour avoir un travail, cette réaction est normale d’ailleurs accepteriez-vous « de payer » si un employeur vous en faisait la proposition pour être embauché dans son entreprise, la réponse est forcément NON !.

A contrario si vous proposez une Opportunité d’affaires indépendante, un véritable Business vous verrez que les réactions seront différentes.

Autre chose, votre société doit impérativement proposer le statut protecteur du VDI, statut officiel de la vente directe en France. Le vdi est un indépendant au sens fiscale mais assimilé salarié pour la partie sociale, c’est très important car si vous avez l’idée  de créer votre entreprise de distributeur en vente directe ce statut vous donne la possibilité de démarrer sans frais en ayant quasiment les mêmes avantages qu’un salarié.

De préférence choisissez une compagnie qui est adhérente de la Fédération de la Vente Directe (www.fvd.fr), les sociétés adhérentes s’engagent à respecter le code de la consommation, la déontologie et l’étique de la vente directe.

IV – LA FORMATION :

Un critère important pour bien choisir votre entreprise partenaire est de savoir si elle forme correctement ses distributeurs vdi ou si la structure de réseau dans laquelle vous arrivez apporte formation aide au démarrage et soutien continue.

Un des paramètres pour lesquels beaucoup de vdi échoues rapidement est le manque de formation, la vente directe est un vrai métier où il faut absolument se former et être formé pour réussir.

Certains vante le MLM et la vente directe comme un secteur où il n’y a pas besoin de vendre  soi-même pour réussir et l’argument est de dire il suffit juste de recruter et de dupliquer le plan marketing pour que ça marche et s’en mettre plein les poches.

Sauf que !

Cela ne marche pas ou difficilement !

En effet un réseau de « consommateurs déguisés » à l’avantage de ne pas avoir besoin de formation ni d’aide au démarrage ni de soutien, ceci dit combien de ces consommateurs sont ils prêt à mettre tous les mois pour acheter leurs produits, 50 € – 100 € – 200 € – 400 € voir plus ?

Et vous combien êtes-vous prêt à mettre tous les mois pour acheter vos produits ? Combien ?

Sachant que tous vos filleuls ou « consommateurs déguisés » n’achèteront pas tous les mois, il va falloir parrainer beaucoup beaucoup de monde pour que ça marche réellement.

Ne nous trompons pas, certains vdi ne sont en fait que des clients qui achètent quelques produits de temps en temps et en petites quantités, c’est logique puisqu’ils ce n’est pas pour eux une activité ni un travail.

Alors quoi faire ?

Et bien montez un réseau de professionnels, car ces vrai vdi auront une part d’achats personnels en plus de leurs commandes clients, les chiffres d’affaires seront beaucoup plus important, vous aurez besoin de moins de personnes pour faire votre chiffres d’affaires, il y aura moins d’échec et votre structure sera plus stable, revers de la médaille il faudra former vos distributeurs, les aider et les soutenir, d’où l’importance de savoir si votre société à une stratégie de formation ainsi que la structure qui vous accueille, si il n’y a rien de prévue, FUYEZ !!

D’autre part si le but n’est que de recruter, si il est donné peu d’importance au chiffre d’affaires il y a de forte chance pour que votre concept soit un système dit pyramidal et interdit en France, là aussi FUYEZ car vous ne gagnerez pas d’argent vous dépenserez beaucoup d’énergie pour rien.

Par contre vous avez des entreprises qui donnent la possibilité de développer un réseau de vdi et de clients privilégiés, là il n’y a rien à dire car d’un côté vous avez votre réseau de « professionnels » et de l’autre un réseau de clients bénéficiant d’avantages particuliers.

N’oublions que votre rémunération doit être basé sur le chiffre d’affaires réalisé par vous et votre réseau de distributeurs indépendants et en aucuns cas sur le recrutement lui-même, vous ne devez pas recevoir une commission sur le recrutement ni les aides à la vente.

Cet article vous a plu, alors partagez le avec vos amis…